Vue de l’extérieur, la carrière d’entrepreneur peut avoir l’air confortable. Quand on se lance, on prend vite conscience que la réalité est autre. Le dirigeant d’entreprise est le propre artisan de sa réussite. Il doit planifier ses objectifs, organiser, recruter, rencontrer des partenaires d’affaires et assumer tout un tas de responsabilités.

Ainsi, la charge mentale est inhérente à la vie de l’entrepreneur. Seulement, quand on n’arrive pas à la gérer elle peut très vite conduire à un burn-out professionnel. C’est le lot de nombreux entrepreneurs. Et quand on est une femme, on peut le ressentir plus fortement.

Heureusement, il y a des solutions simples et efficaces qu’on peut appliquer pour mieux gérer cette charge mentale. Dans cet article, je te propose de les découvrir.

La charge mentale, de quoi s’agit-il exactement ?

La charge mentale est présentée comme l’ensemble des pensées et opérations cognitives et mentales qui sont nécessaires à la réalisation d’une tâche, d’une mission ou d’une fonction. Elle intervient dans notre esprit.

Imaginons par exemple que tu doives mettre en place une nouvelle stratégie de communication pour vendre ton nouveau produit. Rien qu’en lisant cette ligne, tu penses déjà au message que tu dois véhiculer, à l’organisation d’une campagne marketing, aux canaux de communication, etc. Tout ceci représente une charge mentale.

Plus un travail est important, plus la charge mentale augmente. C’est tout à fait normal. En effet, face à des tâches complexes, notre esprit est beaucoup plus sollicité. C’est ce qui permet d’arriver au bout des missions. Mais, cela a des répercussions.

La charge mentale est-elle l’ennemie de l’entrepreneure ?

La charge mentale est semblable au stress. Elle pousse le cerveau dans ses derniers retranchements et permet aux entrepreneures d’être plus performantes. De même, elle améliore leurs capacités et rend la gestion de l’activité plus efficace. Plus vous réfléchissez à un projet, plus vous trouverez des façons plus simples de l’aborder.

Mais, au-delà d’un certain seuil, la charge mentale devient extrêmement dangereuse. En effet, tout au long de la journée ou de la semaine, les pensées s’accumulent sans fin dans la tête. C’est à ce moment qu’on parle de surcharge. L’entrepreneur se sent alors débordé. Toute son énergie s’en va et il a l’impression de crouler littéralement sous le poids de son travail quotidien.

Les signes d’une surcharge mentale ne sont pas les mêmes selon le profil de l’entrepreneure. Mais globalement, si tu te sens fatiguée, irritée, impatiente, à fleur de peau, démotivée ou que tu manques d’appétit et de sommeil, cela signifie que tu as réellement besoin de libérer ton esprit et de vaquer à des occupations qui te permettront d’évacuer le stress. Le repos est aussi très important dans ce cas-là.

Le manque de sommeil peut entraîner des problèmes de santé physique et psychique, des troubles du comportement ou carrément occasionner un burn-out. En clair, tu dois apprendre à gérer tes épisodes de stress pour éviter d’augmenter ta charge mentale.

Quelles solutions pour gérer la charge mentale de l’entrepreneure ?

Comme je l’ai évoqué à l’entame, il existe de nombreux conseils que tu peux appliquer pour diminuer autant que possible ta charge mentale. J’en ai identifié quatre que j’ai moi-même testés dans ma vie et qui m’ont permis de bien gérer mon activité.

Entoure-toi d’autres femmes entrepreneures

Chaque femme a son astuce pour se libérer du stress. Ainsi, être entouré de femmes qui doivent faire face aux mêmes défis que toi va assurément te faire un grand bien. L’avantage, c’est que tu te sentiras moins seule. Tu auras des gens pour te soutenir et discuter avec toi. Tu pourras aussi apprendre de leurs expériences.

J’ai mis en place un groupe privé d’entrepreneures sur Facebook, où nous partageons des conseils et parlons de nos difficultés dans une ambiance bon enfant. Que dirais-tu de nous rejoindre ? Dans une communauté d’entrepreneures, ce qui compte le plus, c’est de donner le meilleur de toi-même de façon à atteindre tes objectifs tout en préservant ta santé.

Apprends à déléguer

De nombreux entrepreneurs sont débordés parce qu’ils refusent de déléguer pour trois raisons essentiellement :

  • manquer de confiance envers les collaborateurs ;
  • être trop exigeant envers soi-même ;
  • avoir un égo surdimensionné pour demander de l’aide.

Quel que soit le motif, ce n’est pas une bonne idée de concentrer toute la charge de travail sur soi. Il est recommandé de déléguer autant que possible pour être moins enclin au stress. Pour ce faire, identifie des collaborateurs dignes de confiance, à qui tu peux confier des tâches importantes. Puis, sollicite-les régulièrement pour des travaux. De cette façon, tu es assurée qu’ils donneront le meilleur d’eux-mêmes.

Si tu travailles seule et que tu n’es pas encore disposée à recruter, il vaudrait mieux externaliser quelques-unes de tes tâches en prenant contact avec des professionnels qui s’y connaissent dans leur métier. C’est une façon efficace de préserver ta santé mentale.

Fais-toi former régulièrement

La charge mentale excédentaire ne vient pas seulement du fait qu’on doit penser à tout. Elle provient aussi d’une mauvaise organisation ou d’une mauvaise gestion de son entreprise. En effet, quand on n’a pas les compétences nécessaires pour bien gérer ses affaires, on peut très vite se trouver débordé. Les tâches s’accumulent, et les conséquences des mauvaises décisions qu’on a prises nous rattrapent.

Certains projets nécessitent d’avoir des connaissances spécifiques. C’est le cas par exemple des lancements. Le fait de ne pas savoir comment faire des lancements peut effectivement être une cause de stress pour un dirigeant d’entreprise. Pour remédier à cela, je te conseille de suivre des formations. Ces formations vont t’aider à être mieux organisée et plus efficace, et donc à réduire la charge mentale.

Prévois du temps pour toi

C’est un point très important. Pour être une entrepreneure équilibrée, tu dois aussi savoir créer et réserver du temps pour t’occuper à d’autres activités, loin de l’agitation du monde des affaires. Une petite parenthèse durant laquelle tu pourras te changer les idées, faire des choses qui te permettent de relâcher la pression et surtout prendre soin de toi.

Oui, je sais. C’est vraiment compliqué de lever le pied lorsque la deadline d’un projet important est proche ou lorsque tu as une équipe à piloter. Mais cela va te permettre de recharger des batteries et de gagner en productivité le reste du temps. Alors, quel choix fais-tu : laisser la surcharge mentale nuire à ta vie d’entrepreneure ou faire un break pour revenir plus forte ?

J’espère que tu mettras ses conseils en application pour être une entrepreneure prospère et épanouie. N’hésite pas à me dire dans les commentaires comment tu gères ta charge mentale.